Dauphin Bleu

Bonjour Forum de Divertissement Humour PSP Poème Belles Images, Recette Cuisine un peut de tous
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GARE AUX PAVILLONS NOIRS !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patricia

avatar

Nombre de messages : 505
Age : 63
Localisation : liège en belgique
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: GARE AUX PAVILLONS NOIRS !   Lun 23 Fév - 13:24



GALE DES OREILLES :
GARE AUX PAVILLONS NOIRS !
On entend souvent les propriétaires de chiens déclarer : " mon chien se gratte les oreilles et elles sont très sales " ou " mon chien a du catarrhe auriculaire ", " ce doit être la gale ". Oui et non, tout n'est pas aussi simple. Alors, qu'est-ce que la gale auriculaire? Encore appelée otite à otodectes ou tout simplement otodectoses, la gale des oreilles est une otite externe due à la présence et à la multiplication d'un parasite dans les conduits auditifs externes. Très fréquente, transmissible, intensément prurigineuse, elle est observée chez les chiens et chez les chats, et particulièrement les jeunes individus. Quand elle survient, seul un traitement généralisé de tous les animaux présents permet d'en venir à bout.

L'otodectose est l'une des principales causes d'otite externe chez le chien.
L'agent responsable de la gale des oreilles est Otodectes cynotis un acarien de la famille des épidermoptidés. Ce nom de famille signifie littéralement " se cacher sur la peau ". En effet, O. cynotis vit à la surface de la peau du conduit auriculaire. Il mesure environ un demi-millimètre et possède de longues pattes munies de ventouses qui lui permettent de se déplacer rapidement. Grâce à ses pièces buccales de type broyeur, il se nourrit de débris épidermiques et de cérumen. Ces caractères anatomiques permettent de l'identifier avec certitude. Otodectes cynotis est un parasite strict, c'est-a-dire qu'il doit nécessairement se trouver sur son hôte pour survivre et se multiplier. Dans le milieu extérieur, il disparaît rapidement. En revanche, il est peu spécifique d'hôte et peut passer d'une espèce à l'autre.
Son cycle de reproduction commence par l'accouplement d'un mâle et d'une femelle immature (deutonymphe). Celle-ci devient alors adulte mature et pond des oeufs de grande taille. Après une incubation de sept a huit jours, naît une larve hexapode (à six pattes) qui donne une nymphe octopode (à huit pattes, comme les adultes).
Trois stades nymphaux se succéderont avant de donner un adulte. L'ensemble de ce cycle dure trois semaines et les adultes vivent environ deux mois.
L'otodectose est une infestation parasitaire fréquente, en particulier chez les jeunes animaux et dans les collectivités. Elle représente l'une des principales causes d'otite externe chez le chien, à côté des allergies et des troubles de la kératinisation. Cette fréquence peut s'expliquer, au moins en partie, par son caractère hautement transmissible. O. cynotis est capable de passer facilement d'un individu à un autre, qu'ils appartiennent à la même espèce ou non (par exemple, de chien à chien mais aussi de chien à chat ou inversement). La gale auriculaire, diagnostiquée et traitée précocement est en général bénigne. En revanche, si elle est négligée, des complications peuvent survenir (voir encadré). Enfin, elle est potentiellement transmissible à l'homme sous forme de papules (boutons) transitoires et très prurigineuses.

Conduit auditif externe de chiot atteint d'otodectose. On remarque l'inflammation et le cérumen sec
QUAND ON SE BOUSCULE AUX PAVILLONS
L'octariose à otodectes se manifeste par une otite externe érythémato-cérumineuse, le plus souvent bilatérale, c'est à dire par une inflammation des conduits auditifs externes et parfois de la face interne des pavillons auriculaires, associée à une hypersécrétion de cérumen sec et noir. Sur l'animal, cela se traduit par un grattage ou un secouement incessant des oreilles. Le diagnostic est du ressort du vétérinaire qui prélève un peu de cérumen et l'examine au microscope après dilution dans un liquide éclaircissant. Il observe alors des parasites (adultes, nymphes, larves) ou des oeufs. En général facile à réaliser chez le chat, où les parasites sont nombreux, le diagnostic peut être difficile chez le chien où ceux-ci sont parfois en petit nombre. Si le vétérinaire suspecte une extension de l'infestation à d'autres parties du corps, il pratiquera des raclages cutanés qu'il observera au microscope de la même manière. Il est important de bien différencier Otodectes cynotis d'autres acariens pouvant vivre dans les conduits auditifs externes ou sur les pavillons auriculaires (sarcoptes, demodex, aoûtats) et qui déterminent également une otite prurigineuse. Enfin, même lors de signes cliniques évocateurs, O. cynotis n'est pas toujours le responsable de l'otite observée. Il faut alors pratiquer d'autres prélèvements, afin d'identifier sa cause. En effet, le cérumen est un milieu favorable au développement de nombreux organismes, parasites, mais aussi bactéries et levures. De plus, afin de compliquer un peu les choses, les bactéries et les levures peuvent être les causes primaires d'une otite, mais aussi des envahisseurs secondaires compliquant une otite ayant une autre origine, par exemple un corps étranger tel qu'un épillet ou une dermatose telle qu'une allergie...
LA PREVENTION DANS LES COLLECTIVITES
Une prévention de 1'otite à Otodectes peut-être mise en place dans l'élevage soit pour éviter une récidive après guérison, soit de manière sytematique en l'absence de signes cliniques. Elle entre alors dans le cadre plus général de la prophylaxie des otites.
Elle repose sur une bonne hygiène, en particulier du materiel tel que brosses, peignes... et sur le traitement régulier de tous les animaux présents. Le traitement des locaux ne s'impose pas. La fréquence du traitement est à déterminer pour chaque élevage. De une à deux fois par semaine pour un élevage très exposé (mouvements d'animaux très fréquents. ..) à une fois tous les dix ou quinze jours dans un élevage où le risque est plus faible. Le traitement préventif se fait avec un produit nettoyant adapté aux conduits auditifs externes, suivi de l'instillation de quelques gouttes d'un d'un acaricide. L'utilisation d'un acaride systémique de manière répétée n'est pas conseiller.En milieu clos, l'utilisation d'un produit nettoyant, après guérison, est suffisante.


TRAITER TOUS LES ANIMAUX PRÉSENTS
Le traitement repose sur l'utilisation de produits acaricides. Pour éviter les réinfestations, il est indispensable de traiter tous les animaux en contact. Ceci peut poser des problèmes dans les collectivités du fait de la fréquence et de la durée des traitements, rendant alors cette parasitose difficile à contrôler. Ces produits acaricides seront des laits ou lotions auriculaires à instiller dans les conduits auditifs après nettoyage de ceux-ci avec des agents adaptés. Il faut éviter l'emploi d'éther, d'alcool et d'autres produits qui sont trop irritants. Les produits contenant un mélange de plusieurs agents thérapeutiques (par exemple acaricide, antibiotique, antifongique et anti-inflammatoire) sont à proscrire, car ils ne permettent pas un traitement suffisamment spécifique. Le traitement se fera deux fois par semaine pendant six à huit semaines à cause des oeufs qui ne sont pas détruits et, de toute façon, il sera prolongé trois semaines après la guérison clinique. Ce rythme thérapeutique est imposé par le cycle de reproduction du parasite, les oeufs qui ne sont pas détruits par les traitements peuvent évoluer et donner de nouveaux adultes capables de pondre au bout de trois semaines. Le vétérinaire prescrira un topique acaricide pour le corps sous forme de poudre ou de lotion afin d'éviter l'extension de cette parasitose à d'autres territoires cutanés. Enfin, l'emploi d'un acaricide systémique, c'est-à-dire agissant par voie générale, peut être ponctuellement intéressant dans les collectivités, car il évite les traitements locaux auriculaires répétés. La prévention, également, est intéressante lors de l'acquisition de l'animal, en particulier s'il est jeune ou s'il provient d'une collectivité dans laquelle sévit souvent, même de manière trés discrète, l'otodectose. Facile à réaliser, elle consiste à nettoyer les deux oreilles de l'animal, une à deux fois par semaine pendant quatre à six semaines, avec un produit nettoyant adapté puis instiller un peu de produit acaricide dans chaque conduit auditif. L'otodectose, infestation parasitaire des conduits auditifs, fréquente chez les jeunes animaux, est relativement aisée à dépister, diagnostiquer et à traiter. Ceci doit être fait le plus précocement possible afin d'éviter des complications parfois invalidantes.


O. cynotis, l'agent de l'otodectose, observé au microscope dans un prélèvement de cérumen.


Oeufs de O. cynotis observés au microscope dans un prélèvement de cérumen.
DES COMPLICATIONS POSSIBLESLa gale d'oreille est relativement facile à soigner. Cependant, si l'affection est négligée, certaines lésions secondaires ou complications peuvent apparaître. Il s'agit principalement de la chute de poils, d'excoriations, voire de plaies, des pavillons auriculaires (othématomes) dus au grattage des régions auriculaires. Plus rarement, on peut observer des convulsions par irritation de la partie profonde des conduits auditifs. Enfin mais plus partiéulièrement chez le chat , Otodectes cynotis peut sortir des conduits auditifs et envahir d'autre territoires cutanés, notamment la face.
je l'ai pris là : http://www.coeur-sauvage.com/toc.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dauphins.clicforum.com/index.php
Tigre-blanc

avatar

Nombre de messages : 1661
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: GARE AUX PAVILLONS NOIRS !   Mar 24 Fév - 6:46


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1567
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: GARE AUX PAVILLONS NOIRS !   Mar 24 Fév - 18:27


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dauphin-bleu.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GARE AUX PAVILLONS NOIRS !   

Revenir en haut Aller en bas
 
GARE AUX PAVILLONS NOIRS !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» itineraire à pieds de la gare au disneyland hotel
» Pourquoi les hommes noirs préfèrent t'ils les femmes a la peau claire ?........
» [Liste Tyranide 1000pts] tyranides / elfes noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dauphin Bleu :: Astuces Pratique :: Nos Amis les Animaux-
Sauter vers: